L’infinité du bout

Le bout. Celui auquel fait référence l’expression  »être à boutte ». À bout de sourires, de patience, d’énergie, d’empathie, d’idées. À bout de ressources. Ces ressources qui me construisent. En tout cas, les ressources auxquelles je m’identifie, que je revendique comme étant moi.

Être à bout, c’est être nue mais réaliser que l’on existe tout de même. Sans sourire, sans patience, sans énergie. J’existe. Encore.

Être à bout, c’est être à bout de soi, être seule avec soi (ou peut-être devant?). Cette posture inconfortable me permet de comprendre que ce je croyais être le bout, ne l’est pas finalement. Pour le meilleur et pour le pire, ça continue.

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s