Périgrination ordinaire

Le crayon à la main, mon regard vers l’intérieur, je réfléchis. Évêque de Lyon. Six lettres. La pointe du stylo sèche, suspendue au dessus du papier. Mon regard se met à errer, désespéré de trouver un indice inattendu. Il se pose sur une petite annonce classée. Classée dans la section Astrologie/Occultisme. Je pose le crayon.

 »Médium pure, 40 ans d’expérience, ne pose aucune question, réponses précises et datées, confidentielles (avec ou sans Visa/MasterCard) »

Pourrait-on en dire autant de l’évêque de Lyon?

Ce médium a-t-il de purs talents de cruciverbiste?

De plus en plus de questions mais toujours autant de cases blanches à noircir.

 » (…) ne pose aucune question, réponses précises (…) ». Annonce tentante dans le contexte.

Pur. Je suis troublée par l’adjectif. Peut-on vraiment être médium pur? N’est-ce pas contradictoire? Ne peut-on pas être complètement et entièrement pur par définition? Un peu choquant d’être rencontrée par un astrologue en partie pur, non?

C’est décidé, je ne ferai pas appel à ses services.

Cette décision me soulage et m’apaise.

La nuit tombe. Impossible de poursuivre les mots croisés. Il est temps d’aller brosser mes dents.